CRAMANT, le 23 Août 2020

Photo descriptif de l'article de blog 70
Si, à travers le Monde, l’année 2020 marquera les esprits et laissera des traces, en Champagne, nous retiendrons également l’hyper-précocité du développement de la vigne…
A ce jour, une partie de la Champagne a déjà commencé sa récolte… Il va falloir s’habituer à effectuer nos vendanges futures au mois d’août.

La vigne s’est réveillée très tôt au mois de mars et a maintenu cette avance jusqu’à la vendange.
L’année fût très sèche mais le vignoble, qui avait fait ses réserves d’eau en hiver et au printemps, s’en sort bien.
La Nature a bien fait les choses jusqu’au bout, si bien qu’à la veille de nos vendanges nous sommes assurés de récolter des raisins sains de qualité.

Les quotas à récolter sont fixés (par l’interprofession champenoise) à 8000 kg/ha de raisins. Au regard de la quantité importante de raisins sur pied, nous pouvons considérer ces rendements comme insuffisants.
A nous d’optimiser notre récolte : de trier les grappes, de choisir le meilleur moment de récolte en ayant une stratégie établie en fonction des cépages et du terroir…

Les conditions climatiques actuelles et à venir sont très favorables à une poursuite de la maturation… alors rien ne sert de courir…laissons nos raisins profiter pleinement de ces rayons de soleil.
De plus, il subsiste une hétérogénéité importante au niveau des degrés de maturation. D’abord entre cépages, notre Meunier des Côteaux Sud d’Epernay, déjà bien mûr sera récolté dès ce mercredi 26 août alors que le Chardonnay attendra plusieurs jours, puis entre terroirs, certains secteurs de la Côte des Blancs exposés au nord, par exemple, seront récoltés début septembre.

Soyons reconnaissants de ce qui nous attend.

Gilles Lancelot


Photo descriptif de l'article de blog 70
Meunier
Photo descriptif de l'article de blog 70
Pinot Noir
Photo descriptif de l'article de blog 70
Chardonnay