CRAMANT, le 23 Avril 2019

Photo descriptif de l'article de blog 61
Un début de réveil de la vigne épisodique…

Il va de plus en plus falloir s’habituer à des sauts climatiques, des températures qui font le yoyo, des imprévus…
La végétation s’adapte et son réveil dépend de ces contraintes.
En effet, après une période d’hiver froide et enneigée, des pluies insuffisantes qui ne permettront sans doute pas de remplir les réserves, le réveil de la vigne débute rapidement dans un début de printemps parfois très chaud en journée puis, est ralenti, dans sa lancée, par une période de froid avec des gelées matinales critiques.
Il y a une semaine, des températures à la levée du soleil avoisinaient les -6°C sur certains secteurs.

Il est trop pour quantifier les dégâts….

A ce jour, nous profitons du retour des températures printanières, peut-être même estivales, qui implique une reprise très active du développement de la vigne.
Le stade de débourrement est terminé, les feuilles s’étalent et nous laissent deviner les inflorescences en particulier dans les vignes hâtives des Chardonnays.

La taille des vignes est maintenant terminée depuis trois semaines et le liage suit derrière.
Cette période est également propice pour effectuer nos travaux de sol : labourage, charrue, afin d’aérer le sol, de détruire les mauvaises herbes, de contrôler la structure du sol et l’activité de la vigne.

Gilles Lancelot


Photo descriptif de l'article de blog 61
Meunier
Photo descriptif de l'article de blog 61
Pinot Noir
Photo descriptif de l'article de blog 61
Chardonnay