CRAMANT, le 9 juillet 2015

Photo descriptif de l'article de blog 34
Les fortes chaleurs rencontrées depuis une semaine rendent la paysage champenois plus « désertiques » en pleine journée, chacun recherche les fraîcheurs très matinales pour effectuer les différents travaux saisonniers (relevage, palissage…).
Il s’agit d’ordonner les différents rameaux pour éviter les tassements de feuillage et favoriser ainsi une bonne aération. Celle-ci est importante pour l’état sanitaire de la végétation, pour éviter les développements de maladies et par la suite pour faciliter une meilleure maturation.

La vigne profite de ces conditions climatiques exceptionnelles et visuellement, ne semble pas souffrir d’un manque d’eau.
Cette météo permet également de donner un coup d’arrêt au développement des maladies cryptogamiques telles que l’oïdium, qui n’apprécie pas des températures supérieures à 40 °C.
Que du bonheur….. car, pour respecter l’environnement et la Nature, nous devons contrôler et baisser le nombre de traitements phytosanitaires tout en garantissant une qualité de raisins optimale.

A ce jour, après une brève estimation quantitative de la future récolte, nous constatons un faible rendement pour le Meunier (5 à 6 grappes par pied) par rapport au Chardonnay (env.10 grappes par pied)…,
Nous pourrions rencontrer, lors des vendanges, de grands écarts dans les dates de maturation….
…..attendons de voir….


Gilles Lancelot


Photo descriptif de l'article de blog 34
MEUNIER
Photo descriptif de l'article de blog 34
PINOT NOIR
Photo descriptif de l'article de blog 34
CHARDONNAY