Retour à la liste des cuvées
LES MILLÉSIMES
Les raisins ont profité de conditions climatiques optimales d’un mois d’août estival et à la veille des vendanges il fallait noter l’excellente tenue et l’état sanitaire des grappes.
Au sein de notre vignoble, les premiers coups de sécateurs ont été donnés le 14 septembre 2009.
Après pressurage, les jus s’annonçaient de grande qualité avec un équilibre parfait et des richesses en sucres et acides notables.

Quelques notes de dégustation recueillis au cours de différentes dégustations de vins clairs avant la mise en bouteilles :
Vin « solaire »
Belle hétérogénéité entre les parcelles d’un même coteau.
Des caractères de fruits frais, pamplemousse ou plus évolués tels que des arômes de poire et d’ananas.
Les vins 2009 paraissent gras, riches et structurés.

Cuvée Marie Lancelot 2013


Présentation
Millésimée 2013, la cuvée Marie Lancelot c’est tout simplement Cramant en bouteille ! Six parcelles - toutes de Cramant, donc - la composent (Bouron, Buzons, Crayères, Goutte d’or, Moyen du couchant, Porgeons), et offrent, à partir d’un même sol, autant d’expositions différentes, de cultures spécifiques, de vendanges particulières, pour aboutir à l’expression encore plus « profonde » du terroir.
La vinification en cuves inox thermorégulées en conserve toute la fraîcheur et la pureté.
Un dosage extra brut (3,5 g/l) exalte les splendides amertumes de la fin de bouche.
Caractéristiques
Il y avait bien longtemps que nous n’avions pas commencé nos vendanges en octobre….

Ce millésime 2013 a été marqué par un hiver froid, avec une période prolongée de neige, avec des températures de 3 à 8°C inférieures à la moyenne décennale ; un printemps pluvieux caractérisé par un manque d’ensoleillement n’ont pas permis à la luminosité et aux températures élevées de l’été de modifier les règles que la Nature a fixées : une floraison tardive (début juillet) ne peut qu’engendrer une vendange tardive…

Nous avons ainsi commencé le 2 octobre avec une attention particulière portée sur la maturité afin d’extraire le meilleur de nos raisins.
En effet, il subsistait de grands écarts de maturation entre les cépages, entre les différents terroirs de notre vignoble.
Une vendange tardive, certes, mais une richesse en sucres satisfaisante et surtout une teneur en acidité supérieure à la normale, idéale pour la vinification et le suivi d’un millésime.

Les vins issus du Chardonnay sont équilibrés avec une belle structure et de la longueur en bouche. Ils sauront présenter l’identité du terroir, la sensation de craie mouillée de la Côte des Blancs.
Les Pinots Noirs ont un peu moins de puissance et de matière qu’à l’accoutumée mais ils constituent une ossature sûre pour l’assemblage.

Dégustation
Voilà un champagne qui « prend de la place », pas dans la cave (!) mais en bouche, où il est à son aise, s’étend amplement, tout en respectant la précision et la haute définition de son terroir d’origine.
Inutile d’épiloguer : la cuvée Marie Lancelot un grand champagne, tout simplement.


Photo d'une bouteille de la cuvée Marie Lancelot 2013