Retour à la liste des cuvées
LES MILLÉSIMES
Les raisins ont profité de conditions climatiques optimales d’un mois d’août estival et à la veille des vendanges il fallait noter l’excellente tenue et l’état sanitaire des grappes.
Au sein de notre vignoble, les premiers coups de sécateurs ont été donnés le 14 septembre 2009.
Après pressurage, les jus s’annonçaient de grande qualité avec un équilibre parfait et des richesses en sucres et acides notables.

Quelques notes de dégustation recueillis au cours de différentes dégustations de vins clairs avant la mise en bouteilles :
Vin « solaire »
Belle hétérogénéité entre les parcelles d’un même coteau.
Des caractères de fruits frais, pamplemousse ou plus évolués tels que des arômes de poire et d’ananas.
Les vins 2009 paraissent gras, riches et structurés.

Cuvée Marie Lancelot 2014


Présentation
Millésimée 2014, la cuvée Marie Lancelot c’est tout simplement Cramant en bouteille ! Six parcelles - toutes de Cramant, donc - la composent (Bouron, Buzons, Crayères, Goutte d’or, Moyen du couchant, Porgeons), et offrent, à partir d’un même sol, autant d’expositions différentes, de cultures spécifiques, de vendanges particulières, pour aboutir à l’expression encore plus « profonde » du terroir.
La vinification en cuves inox thermorégulées en conserve toute la fraîcheur et la pureté.
Un dosage extra brut (3,5 g/l) exalte les splendides amertumes de la fin de bouche.
Caractéristiques
L’hiver 2013/2014 a été marqué par un climat plutôt doux et humide et a laissé s’installer rapidement un printemps chaud ce qui a entraîné un débourrement plus précoce que la normale (10 jours d’avance).
Cette avance a été, quelque peu, atténuée durant la campagne végétative à cause d’une alternance de périodes chaudes et sèches et d’autres, fraîches et arrosées, avec parfois des changements brutaux.
Au final, le mois de septembre a posé ses règles, un mois sec et chaud pour stopper tout départ de maladie cryptogamique (pourriture grise) et pour finaliser une maturation longue et souhaitée.
Les premiers coups de sécateurs ont eu lieu le 15 septembre, la nature a été généreuse pour donner la possibilité de trier les raisins au pied des ceps, ce qui fut un atout qualitatif majeur.
Les vins de Chardonnay issus de la récolte 2014 étaient frais, acidulés et amples en bouche avec quelques notes de fruits à chair blanche…tout en finesse.
Le terroir de Cramant reste marqué par son appréciation gustative de craie « mouillée », et sa salinité remarquable en cours de dégustation.
Les arômes du Pinot Noir, quant à eux, sont subtils, francs et séduisants. Les vins de base savent accorder leur structure avec la délicatesse des Chardonnays.
Dégustation
Voilà un champagne qui « prend de la place », pas dans la cave (!) mais en bouche, où il est à son aise, s’étend amplement, tout en respectant la précision et la haute définition de son terroir d’origine.
Inutile d’épiloguer : la cuvée Marie Lancelot un grand champagne, tout simplement.


Photo d'une bouteille de la cuvée Marie Lancelot 2014